Rechercher

une nouvelle terre, un nouveau monde

Notre monde et son cortège de structures, systèmes, fonctionnements, croyances arrive à son terme. Pollutions des mers, de l'eau et de l'air, disparitions d'espèces (pollinisateurs, oiseaux ...), surproduction et surconsommation, postures d'intolérance, intégrismes, guerres. La situation dans laquelle est plongée notre humanité repose sur la division : division entre les nations, entre les familles, entre les individus, les règnes, le Vivant.

Alors que notre monde s'essouffle et qu'il devient urgent d'opérer une bascule, nos gouvernants semblent poser des actions insuffisantes, peu ambitieuses et comme toujours uniquement drivées par des intérêts économiques. Les entreprises continuent, elles, de viser la croissance perpétuelle ne se projettent que difficilement dans une nouvelle manière d'innover, de penser son business, dans une nouvelle dimension d'elles-mêmes.

A ce stade, il est fort à parier que les changements ne viendront pas de nos dirigeants mais des masses, des citoyens réveillés, des individus soucieux de respecter la grande Harmonie de la vie, le Beau du vivant. Celà nous engage et c'est parfait à reprendre nos responsabilités et à faire des choix.


Le livre d'Eckhart Tolle intitulé "Nouvelle Terre", paru en 2005, a été pour moi une confirmation : il a pu mettre en mots cette idée même qu'en limitant notre point de vue sur le monde à son émanation matérielle, nous nous enfermons dans la matière. En nous identifiant à la forme et en la considérant comme fondamentale, nous sommes piégés par notre égo. Eckhart Tolle, en grand éveilleur, nous enjoint à dépasser cette croyance pour nous relier à la Source. Cette source qui est nous, nous relie les uns aux autres. Cette source est bien au delà de toute forme : elle est à notre portée via la méditation ou le voyage chamanique.


Mais voilà : dans notre monde actuel tout est fait pour nous "attraper" (TV, consoles, portables, publicités, cinéma...) et pour nous faire courir : emplois du temps, accélération du temps... Comme si le monde de la forme auxquels nous appartenons tous, nous maintenait via 1000 et une astuces, captifs, remplis et sous tensions, histoire de bien nous ratatiner... et de nous faire vivre en tout petit. Comme par hasard, l'opposé de ce que nous aurions intérêt à cultiver pour un monde plus inspiré, sage, calme, bienveillant et ouvert à l'Autre.


Ce monde nouveau, cette Terre Nouvelle finiront par voir le jour : pour le meilleur OU pour le pire. Soit nous pourrons basculer en douceur, tirés par nos idéaux, le coeur en toute chose ; soit il nous faudra faire face à des crises majeures pour aller chercher des solutions.

L'homme est créateur : il peut décider de ce changement. En cessant de s'identifier à sa forme, il peut aller chercher de nouveaux éléments et ré-orienter sa vie : c'est la VRAIE note d'espoir. Il est possible d'opérer cette bascule. J'opte pour le meilleur !



Posts récents

Voir tout